Une chance au lavage

Résumé
Briouche-le-Haut, un village de France calme et paisible.
Dans une laverie ou les clients sont rares, vont se croiser Hervé Chanuseau, le jeune homme coquin et voyageur qui tient la laverie, Simone, la femme du boucher au tempérament volcanique et a l’imagination débordante; ainsi que son mari, un sanguin (mais comment ne pas l’être quand on est boucher et chasseur!) qui est aussi le maire du village.
Des gens apparemment sans histoire, mais il s’avère que chacun a quelque chose a cacher : pour Hervé, il s’agit d’un certain trafic, pour Simone sa liaison avec Hervé, et pour Monsieur le maire, le butin d’une chasse interdite.

Alors quand Bertolini, un gendarme déphasé par ses problèmes conjugaux, débarque là-dedans avec pour mission d’ouvrir l’œil, ce n’est bon pour personne.
Ces quatre personnages nous entraînent dans un vaudeville moderne mêlé d’une enquête policière. Suspicions, révélations, quiproquos et rebondissements sont au rendez-vous.
Vous entendrez parler de poules séchées en machine, de numérologie, des bienfaits du Grouzv de Hollande, du plaisir que procurent les tambours en inox et de bien d’autres choses.

L’auteur dramatique fait des pièces comme un figuier fait des figues, c’est-à-dire sans rien y comprendre.
Marcel Pagnol

Note d’intention

À chaque fois que l’on me demande une note d’intention pour l’une de mes pièces, je pense à cette phrase de Marcel Pagnol. Mais puisqu’il faut bien que quelqu’un s’y colle, pourquoi pas moi ?
En fait, cela faisait plusieurs années que j’avais envie d’écrire une pièce où tout se passerait dans une laverie automatique, et autant de temps que j’avais envie de réussir une vraie comédie populaire. Mes autres pièces sont aussi des comédies, mais avec des aspects plus poétiques, intrigante ou absurdes. Bref, avec « Une Chance au Lavage » je pense avoir atteint ces deux objectifs.
Mais bien sûr, c’est au public d’en juger…

Le déclic a été une image qui s’est imposée à moi : un gendarme seul dans une laverie et qui attend ! Ensuite d’autres personnages sont arrivés, avec chacun quelque chose à cacher et toute l’intrigue s’est mise en place presque sans effort, comme une évidence.

« Une Chance au Lavage » est une pièce qui respecte l’unité de lieu, d’espace et de temps et qui fait la part belle aux apartés destinés au public. Quiproquos, dissimulations et révélations s’enchaînent sur un rythme soutenu. Je voulais raconter une histoire d’aujourd’hui avec les codes traditionnels du vaudeville. Mon ambition étant de présenter un divertissement de qualité mêlant modernité et tradition. Une ambition d’artisan.

Ou comme dit le poète, un rêve modeste et fou…

Les commentaires sont fermés.